Une question ?

Comment localiser une fuite de gaz? Climatisation auto R134a R1234YF

Comment localiser une fuite de gaz? Climatisation auto R134a R1234YF

Quelles sont les méthodes de recherche de fuites les plus populaires ?

Depuis longtemps, les réparateurs utilisent du traceur Fluorescent. C’est un mélange d’huile PAG chargée en Fluore qui est ajouté lors de la recharge de gaz de climatisation. (En général, quelques grammes suffisent)

Certains intègrent ce traceur par le biais de la station de maintenance via une fonction dédiée, d'autres ou utilisent directement de l'huile PAG enrichie en fluore

                                                   Traceur UV clim

Il est aussi possible de l'injecter manuellement à l'aide d'un raccordement et d'une seringue.

raccord pour traceur UVlot de seringues UV

Ensuite, lors de l’usage du véhicule, la perte va générer une trace fluorescente qui sera détectable grâce à une lampe UV et des lunettes pour améliorer la vision des traces de fuites.

                                                        Lampe UV

Cet ensemble d'équipement existe en kit traceur complet.

Malheureusement, ce procédé n’est pas instantané (intervention en 2 étapes) et n’est pas écologique car il nécessite une perte de gaz dans l’air.

Avec le nouveau gaz R1234YF, ce process n’est quasiment plus utilisé car le prix onéreux du nouveau gaz incite les réparateurs à ne pas perdre de gaz pour la recherche de fuite.

 

La plupart utilisent donc la recherche de fuite par Azote Hydrogénée. Ce gaz est naturellement présent dans l’air donc non nocif. Il est injecté en pression dans le circuit après un tirage au vide et mis sous pression. (8 à 12 bars, jusqu’à 20 bars si besoin)

Le détecteur d’hydrogène électronique est ensuite utilisé autour des composants de la climatisation pour détecter la fuite avec précision.

Ce processus est immédiat et permet d’évaluer une réparation instantanément. Il ne génère des économies de gaz et l’efficacité est incomparable car la pression est appliquée sur l’ensemble du circuit et permet de mettre à l’épreuve un circuit et le contrôler sous pression.

Kit complet recherche de fuite Azote

L'exemple de ce KIT COMPLET permet d'intervenir de manière autonome sur les 2 types de gaz et permet d'effectuer des test avec différentes tailles de bouteilles.

Les bouteilles 1L ne sont pas recommandées car elles ne permettent que 2 ou 3 tests en moyenne.

Les bouteilles 2.2L sont déjà plus adaptés pour un usage occasionnel.

La bouteille de 200L sera nécessaire pour les contrôles quotidiens et/ou intensifs.

Comment utiliser le kit de test à l’azote ?

Ici nous allons observer que ce kit est compatible avec les STATIONS DE RECHARGE OKSYS à l'aide d'une VANNE 3 VOIES. Auquel cas, la machine peut aller jusqu'à automatiser le processus ci-dessous.

Mais d’abord, nous allons voir la procédure de raccordement de l’ensemble comme ci-dessous en choisissant le bon raccord rapide R134a ou R1234YF .

Vérifier que le détendeur est bien desserré au maximum et mettez le raccord bouteille si besoin. 

Raccordez la bouteille jusqu’à ce que la pression d’entrée sur le manomètre monte. (Inutile de trop serrer la bouteille)

Ouvrir le détendeur entre 10 et 20 bars pour réguler une pression de sortie raisonnable.

Manomètre HP et BP

Ouvrir votre vanne au manomètre pour vérifier l’étalonnage et l’étanchéité de votre dispositif. Ensuite fermer la vanne. Votre ensemble est prêt à être raccordé au véhicule a tester.

Test du système

 

Comment bien tester l’étanchéité d’un circuit ?

Le circuit du véhicule a testé doit être intégralement vidé de son gaz avec une station de récupération suivi d’un tirage au vide de préférence.

Tirage au vide avec station

Raccorder le système et ouvrir la vanne du raccord véhicule.

Ensemble prêt à être raccordé

Ouvrez ensuite la vanne du manomètre pour laisser entrer le gaz jusqu’à ce que la pression monte et soit stabilisée à la pression voulue. (Environ 9 bars en général et possibilité de monter jusqu’à 20 bars si nécessaire)

Ouverture de la vanne

Nous vous conseillons de faire un premier test à basse pression pour éviter la rupture brutale d’un composant.

Une fois la pression stable, fermer la vanne du manomètre pour éviter l’apport de gaz et vérifier le maintien de pression. Placer le curseur en superposition avec l’aiguille pour mieux visualiser la perte.

 

Si au bout de 20 minutes les aiguilles sont superposées, pas de fuite !

Si la pression baisse, rechercher la fuite à l’aide du détecteur d’hydrogène.

Recherche de fuite hydrogène

Dans les deux cas, une fois votre test terminé, il faut dépressuriser votre circuit.

Pour cela, commencez par vérifier que le détendeur de votre bouteille est desserré au maximum.

Dévissez ensuite un raccord entre la bouteille et la vanne du manomètre.(La petite quantité de gaz prisonnière va sortir)

Raccord à desserrer avant le vanne

Puis ouvrez la vanne du manomètre. L'ensemble du circuit sera ainsi mis à l'air en toute sécurité.

L’azote hydrogéné étant un gaz naturel non nocif, aucun risque, pensez simplement à vous protéger les yeux d’éventuelles projections de poussières.

 

Comment localiser la fuite ?

Pendant le maintien de pression de l’étape précédente, allumez votre détecteur d’hydrogène. (Toujours attendre quelques instants que celui-ci s’auto étalonne dans l’air ambiant)

Recherche de fuite

 Ensuite, passer la sonde vers les points sensibles comme l’échangeur (derrière le PC avant, il reçoit malheureusement les impactes de cailloux), puis les différents raccords jointés du circuit compartiment moteur (joint défectueux), vers le compresseur qui perd parfois au niveau de l’axe derrière la poulie et pour finir l’habitacle dans les bouches d’aération (fuite rare mais très risqué en termes de coût de réparation et risqué car nocif pour le conducteur)

 

Comment bien remettre en service le système après réparation ?

D’abord, à l’aide d’une station de maintenance, il est recommandé de faire un tirage au vide pour vérifier et bien conditionner le circuit avant une recharge de gaz.

Ensuite, programmez la quantité nominale de gaz prévue pour le véhicule et prévoyez un rajout d’huile en fonction de l’élément remplacé sur le circuit.

Exemple :

Echangeur remplacé, environ égal à 5g pour l’huile résiduelle restée dans le composant.

Compresseur remplacé, voir la préconisation fournie avec la pièce suivant si celui-ci a été prérempli en huile ou livré à sec.

Dans tous les cas, il faudra additionner cette valeur avec la quantité d’huile extraite lors de la récupération de gaz effectuée lors de la prise en charge du véhicule.

 

Comment tester l’efficacité après la réparation ?

Vous pouvez suivre les indications de la station pour tester les pressions, mais pour prouver le résultat, seul les station Premium de la GAMME OKSYS sont équipées de sondes de température interne et externe pour sortir sur ticket un rapport d’efficacité de l’ensemble.

Station de clim Oksys

Il est aussi important de savoir que toutes les étapes de test à l’azote peuvent être effectués au travers des stations OKSYS, ce qui permet une intervention plus facile et guidée pas à pas.

La machine vérifie la perte de pression en millibar et sera plus précise que la détection de perte visuelle.

Si l’on ajoute à cela l’importance du rinçage automatisé du circuit pour injecter des huiles non conductrices dans les circuits des véhicules hybrides (compresseur électrique), cela explique l’importance de l’évolution technique des stations pour les véhicules d’aujourd’hui et de demain.

OKSYS est l’un des seuls fabricants à proposer l’accès à ces innovations dès la GAMME ECOS pour les rendre accessibles à tous les ateliers.

Laisser un commentaire

* Nom :
* E-mail : (ne sera pas publié)
   Site Internet : (Adresse avec http://)
* Commentaire :